Championnat outdoor N1 Feminin à Versailles

PAR DANS Résultats, Vie du club, Youltima AUCUN COMMENTAIRE

Vendredi 29 juin, 17h30, je récupère deux autres Youltimettes Chavroux et Casto et c’est parti pour Versailles. Objectif : la phase retour du championnat outdoor N1 Feminin.

« Championnat N1 ?! Dis donc ces filles doivent être douées ! » vous exclamerez-vous. C’est vrai, c’est un peu la classe de prime abord. Attendez un peu la suite !

Dans la voiture l’ambiance est studieuse, on révise les termes techniques, les fautes, et les stratégies de jeux (tout en anglais, j’ai pas choisi le bon sport !!). Là oui, vous êtes impressionnés ! Et nous encore plus, car les ¾ de nos lectures sont de pures découvertes « Ha ok ! C’est ça un dump ! » Il faut dire qu’on a à cœur de faire bonne impression à nos partenaires du WE ; les BTR de Toulouse dont on complète l’équipe.

Pause dodo à Orléans dans un MisterBed top la classe, qui pue, où il fait trop chaud et donnant sur l’autoroute. Le top quoi ! Mais on est en forme, on est même spirit ! On fait preuve d’une patience exemplaire devant un réceptionniste qui comme nous visiblement devait être patient avec lui-même. Ca y est on a retrouvé notre chambre, au lit !

7h45 samedi matin, c’est le jour J et à part un GPS récalcitrant qui nous vaut une visite de Versailles improvisée (merci Casto pour l’œil de lynx et le co-pilotage), nous arrivons à 9h au stade.
On fait enfin connaissance avec les filles des BTR, notre coach Kaouet, et notre super Water-boy Raphi. On enfile nos maillots à paillettes et papillons, (oui des vrais maillots de filles ! mais des fausses paillettes … et de presque réalistes bruissements d’ailes de papillons dans notre cri de guerre « BTR Flyyyyyy ! Flap flap flap flap », à ne pas confondre avec flop flop flop flop…), les crampons et c’est parti pour l’échauffement. Celui-ci, statique, est fort intéressant pour s’échauffer en douceur, sans se fatiguer, en continuant de discuter. Une innovation à méditer… (Coach, tu médites toi aussi?)

Notre match d’ouverture se jouera contre les Yaka, 10 fois championnes de France, elles survolent clairement le classement. Sacré challenge pour le premier match de ma jeune carrière, j’avoue que je ne suis pas sereine. Ça se voyait pas du tout, j’te jure !

Il est 10h30, il commence déjà à faire chaud, heureusement on joue sur gazon sur le terrain n°1, il s’agit des Yaka s’il vous plaît!, et c’est parti !

Pour ma part, je suis clairement perdue, heureusement que coach B m’a bien expliqué la force (on veut pas tout savoir), mais aussi que faire de ma défenseuse quand je n’ai pas le disque, parce que là, je ressemble un peu à un canard sans tête errant dans la cours de la ferme…

J’essaie donc de m’appliquer sur le « main droite aux fesses »  et entraîne ma défenseuse le plus loin possible du disque quand je sens que mes appels font flop (flap flap c’est mieux !)

Casto et Chavroux font le job, Casto réussi un joli dive-roulade (mode roulade du paresseux) et Chavroux prend ses marques de new handleuse.

Globalement le résultat du match n’est pas une surprise, les Yaka sont au-dessus, mais on les gêne en défense, et on arrive à dérouler un peu en attaque. Nous marquons même 1 ou 2 disques et sommes loin d’être ridicules.

Pause repas, le deuxième match arrive vite, il est 13h30, il fait 30° à l’ombre et on passe sur le synthétique, début de l’horreur pour nos pieds qui cuisent et pour notre water boy qui court partout ! Tout pareil !

On joue les Déto’Nantes, sur la première mi-temps on les tient, on arrive même à mettre en place une cup répétée en avant match, une révélation pour moi ! Mais il fait chaud, très chaud et la mi-temps nous coupe les pattes. Pourtant Kaouet nous donne des consignes simples : si t’as pas de solution, tu dump et nos handleuses sont à la hauteur, mais rien à faire les Nantaises prennent le large.

Le troisième match contre les Chocolat’in (Nouvelle Aquitaine) sera clairement le pire de ces deux jours, nous sommes assommées par la chaleur, et malgré un début de match en fanfare, (nous marquons les deux premiers points), le physique ne suit pas et le moral n’est pas au beau fixe.

Pourtant on se trouve de mieux en mieux. Casto et Chavroux, font de beaux appels et de belles passes, pour ma part la stack est toujours pas ma copine, mais je gère bien la cup et ma force. Le canard reprend du poil (plume ??) de la bête (sans tête??).
L’ambiance de la deuxième mi temps est lourde, la chaleur infernale, et malheureusement on lâche. Le dernier point sera presque une délivrance, même si les papillons ont battus des ailes jusqu’au bout !

On file au camping faire un plouf dans la piscine et boire un reconstituant musculaire plein de bulles (comme c’est bien dit !), pour se refroidir ! Un chouette moment passé avec notre équipe d’adoption qui respire la bienveillance et la convivialité.

Dimanche 7h : la nuit fut courte, la gente féminine sait aussi très bien ronfler, après un petit dej en commun, nous voilà déjà sur le terrain pour l’échauffement, on n’est pas les seules à être là, le soleil est déjà au rendez-vous ! Et toujours sur du synthétique…. Sérieux, qui a éteint la clim c’est plus drôle !

9h : on rencontre les Queen Kong (Grenoble), l’équipe qui nous posera le plus de problèmes techniquement, elles nous empêchent de dumper, et nous marque à la culotte, quant à leur cup, elle est vraiment très très très efficace. Les papillons tiennent, la D est bien présente, Lisou, Prune et Tatane nos handleuses, sortent des passes de l’espace et c’est d’ailleurs sur une cup et après m’être gentiment faite oublier au fond que suite à une longue, je marque le premier point de ma vie !!!!! Je suis trop fière ! Yeah ! Youpiiiiii ! Danse de la joie !

Ce match sera pour moi le plus agréable du week end, même si la défaite est encore au rendez-vous.

Pour notre dernier match nous retrouvons les Chocolat’in, il se jouera sans moi, à l’échauffement mon adducteur a décidé de divorcer de ma jambe, je vais donc suivre de la touche avec le cœur gros.

Contrairement à notre première rencontre, les papillons ont retrouvé leur envie et leur hargne. On assiste à de beaux dives, de superbes longues avec des BTR qui s’envolent (flap flap) pour avoir le disque. J’assiste même à ma première stack en carré, encore une découverte ! Oui heureusement qu’on n’a pas tenté ça trop longtemps parce que j’étais cette fois complètement perdue …

Ce match aura été celui où le score aura été le plus serré, mais comme tous les précédents, il semble que l’on manque de fraîcheur (ok par 35 au soleil, c’était facile comme analyse), mais une chose est sûre la combativité était au rendez-vous. Dernier match, dernière défaite.

Et voilà, fin de ce week end, plein de premières  pour moi : premier match (contre les Yaka s’teuplait, trop la classe !), première cup, première mise en pratique des consignes de coach B et premier point (je vous ai dit que j’avais marqué ou pas ?!)
Encore un gros merci aux papillons pour leur accueil, à Kaouet pour ses précieux conseils, à Raphi pour l’eau (et bien plus encore), merci à Casto et Chavroux pour cette aventure Versaillaise, pour une première c’était vraiment chouette !!

Pechtouille (et un tout petit peu Casto et Chavrou)

Alors, qu'en pensez-vous ?