Dartagn’hat 2017

PAR DANS Youltima AUCUN COMMENTAIRE

Week-end du 29-30 juillet 2017 au Dartagn’Hat

C’était un de ces week-ends au cours desquels on te sert un méga cocktail copains-sport-grosse fiesta, c’est super bon et tu en redemandes! Ça commence par un trajet en mini-bus de plusieurs heures c’est vrai, mais comme les copains sont de bons blagueurs, simplement blagueurs parfois, ça passe plutôt vite et bien. C’est aussi par là que commence le coaching : quelques bières pour préparer nos fibres musculaires et des “tu vas voir les hats c’est fat” en veux-tu en voilà, de quoi apaiser une nouvelle recrue débutante en la matière. Puis cerise sur le gâteau, à l’arrivée à Simorre dans le Gers, nos hôtes rivalisent avec les clubs-vacances en matière d’accueil : on est salués, bichonnés, braceletés et invités à faire connaissance avec nos compagnons de tous horizons durant la soirée. Ça commence très fort !

Mais les choses sérieuses, elles, commencent le lendemain matin avec le démarrage des premiers matchs peu après 9h. La nuit fut courte pour certains Romualds, bien que la belle équipe de notre Gringo national ne faisait que s’échauffer pour la nuit suivante. Pour une débutante du hat, le ressenti est paradoxal : le stress monte doucement, rapidement rejoint par l’excitation : le tournoi démarre et ses participants s’activent aux 4 coins des terrains, puis place à la bonne humeur propagée par les encouragements des copains ! Les premiers matchs ne sont pas simples, on découvre ses co-équipiers (ma handler est dans l’équipe de France master, pas de pression !), il faut trouver sa place et se lancer : pour moi ce sera « Middle, son numéro est 83 » (c’est la grosse voix de Kadoc qui dit ça !). La journée continue sous un soleil de plomb mais la bonne humeur demeure et mon aise dans les matchs grandit, c’est ça qui est bon ! On termine la journée en beauté, à coup de petits jeux pour se rabibocher d’avoir pu être un peu durs les uns envers les autres pendant les matchs, puis on continue à se réconforter autour d’un apéro qui se prolonge, on se rapproche allègrement dans la douche de l’ambiance et enfin on finira bras dans les bras après une bonne paella et une soirée chaleureusement arrosée.

Notre dimanche commence encore sous le soleil, et encore avec un Gringo en pleine forme ! Le classement de la veille importe peu, les cartes sont rebattues. Bien que les courbatures soient bien ancrées dans les gambettes, il faut tout donner ! Alors on donne tout, et ça marche mieux pour certains que pour d’autres : il nous faut féliciter le Kadoc, grand vainqueur du week-end, un Gérard si excité d’avoir trouvé l’amour du disc dans le pré qu’il entrainera ses Youlticopains toute la soirée sur un petit air qui nous trotte encore à tous dans la tête : « C’est le week-end de l’ambiance, le week-end de l’ambiance, et c’est l’équipe de l’ambiance, l’équipe de l’ambiance ! ». Au plaisir de les retrouver, l’équipe, l’ambiance et les courbatures, au prochain tournoi !

Odile, Camille, Chavroux, Blanche neige et les 7 nains…  

 

Alors, qu'en pensez-vous ?