Phase aller outdoor – Ultimate D3 – 28 et 29 mars 2015

PAR DANS Résultats, Vie du club, Youltima 5 COMMENTAIRES

L’histoire d’un amour retrouvé…

Samedi 28 et dimanche 29 mars 2015 s’est déroulée la phase aller du championnat national de la D3 d’Ultimate. Pour l’occasion, 11 valeureux Youltis et 1 mini-coach-boiteux ont fait le déplacement à St Etienne pour retrouver 5 équipes qu’ils ne connaissaient pas. En effet, c’est la première fois que Youltima participait à la D3 outdoor et donc la première fois que nous rencontrions des équipes hors de notre région Méditerranée.

Pour des raisons évidentes de météo et de manque de luminosité le soir, nous n’avions que très peu d’entraînements en extérieur à notre actif et avons donc décidé d’aborder ce week-end avec une mentalité et des objectifs simples : se faire plaisir sur le plan individuel mais aussi de façon collective et partager notre amour du disque.

C’est donc dans cet esprit que nous nous sommes retrouvé à 6h00 le samedi matin pour les 3h30 de route qui nous séparaient de St Etienne. Tout le monde était au rendez-vous : Sylvère « Mr love president », Bubu « love sucré », Paco « du love plus grand que ses chaussettes », Xav « Captain love », Bacchus « vin love très chaud », Philou « love from the zone », Nico « le love volant », Pompon « docteur love », Gis « Bernard Loveporte », Poussin « love fougueux », Nath « maman love » et Bobal « mini-love-coach ». Après quelques bâillements et les bisous de rigueur pour se dire bonjour, nous sommes parti à l’aventure dans la joie et la bonne humeur.

Nous sommes arrivés vers 10h : juste à temps pour nous changer et aller au captain meeting. Le temps était nuageux et frais mais il ne pleuvait pas et cela laissait présager d’un très bon week-end de frisbee. Après un bon échauffement il était temps de pousser notre traditionnel cri de guerre et de rencontrer nos premiers adeversaires.

1er match : Youltima – Frog Disc Section

Était-ce le froid, la manque d’entraînement ou la crispation ? Nous avions du mal à rentrer dans notre match alors que les Frogs jouaient très proprement, prenant rapidement la tête du match. La première mi-temps fut très difficile et à l’avantage quasi-exclusif de nos adversaires. Un petit sursaut d’orgueil et quelques belles défenses au début de la seconde période nous font reprendre confiance mais les Frogs jouent perdent beaucoup moins de disques que nous et s’imposent sur un 15-5 très logique dans le cap.

2e match : Youltima – Discjonctés

Un dernier discours du capitaine et du président et puis est abordé le sujet de la « love pass » redonnant sourire et sérénité à toute l’équipe. Les Dijonnais jouent très bien : des handlers très propres et des middles rapides et toniques. Mais les Youltis ne sont pas en reste et jouent le plus beau match de leur saison : un Ultimate à l’envie et peu orthodoxe qui perturbe nos adversaires. Rapidement devancés de 2 longueurs, les Ruthénois ne lâchent rien et restent disciplinés pour ne pas se faire distancer. A la fin du temps réglementaire le match peut encore basculer d’un côté comme de l’autre. Ce sont finalement les Discjonctés qui arrivent à conclure 15-12 mais ce match marquera le retour de l’amour du jeu Youltimien.

3e match : Youltima – Fumble

Dernier match de la journée et déjà les jambes sont lourdes. Dans les têtes, cependant, les sensations du match précédent sont toujours présentes et il apparut évident que nous ne perdrions pas au mental. Comme à notre habitude nous laissons l’adversaire prendre la tête du match. une habitude qu’il faudra peut-être perdre… Nous ne perdons pas confiance pour autant et jouons avec nos tripes. Nous parvenons à recoller au score et même à passer devant avant la fin de la seconde mi-temps. Dans le cap, les 2 équipes savent qu’elles peuvent l’emporter. 12 – 12, cap à 13. C’est finalement sur une belle action commune de nos 2 nouveaux que nous parvenons à marquer le golden point et la joie explose dans l’équipe ! Victoire donc à l’arraché 13 – 12 pour Youltima.

Il était temps maintenant pour nous d’aller manger et de profiter d’une nuit de repos bien méritée car le lendemain s’annonçait difficile.

4e match : Youltima – Eulchtimate

Nous le savions, les nordistes d’Eulchtimate sont très forts. Ils pratiquent un Ultimate très carré et alternent les tactiques offensives et défensives avec une aisance déconcertante. Ils nous proposent tout le répertoire de l’Ultimate : défense individuelle, défense de zone, stack diagonal, stack à plat… Ils sont cependant bien embêtés par notre jeu moins traditionnel et notre présence systématique sur les disques flottants ou presque perdus. Bien que le break est fait rapidement, ils n’arrivent pas à concrétiser cette avance et nous revenons pendant un moment à un tout petit point. Encore une fois nous menons un match accroché dans lequel rien n’est joué mais cette fois encore le miracle n’a pas lieu et toute notre envie et notre énergie ne peuvent empêcher les Ch’tis de gagner ce match 10 – 7.

5e match : Youltima – Pongo

Dernier match du week-end et les joueurs le savent mais ne disent rien : c’est sûrement le match de trop. Beaucoup de forces ont été laissées dans le match précédent et faire celui-la à 100% de nos capacités se révélera impossible. Pour les Pongo ce n’est que le 1er match de la journée et ils ont à cœur de bien jouer. Nous jetons cependant nos dernières forces dans la bataille et menons rapidement 2 – 0. Mais les jambes sont lourdes et les esprits moins lucides. Les Pongo jouent leur jeu et recollent au score pour ensuite prendre le match à leur compte. Nous perdons donc sur un score un peu sévère de 15 – 7.

Avec seulement 1 victoire et 4 défaites, Youltima jouera la phase retour dans la poule basse et nous nous battrons pour nous maintenir en D3.

En définitive ce week-end a montré de très belles choses tant sur le plan des performances individuelles que sur le jeu collectif et la rigueur. Il est évident pour moi qui ai observé depuis le bord du terrain que chacun a fait des progrès dans son jeu mais c’est surtout cette envie de bien jouer et cette faim de disques qui sont les plus remarquables. Il ne nous reste plus qu’à canaliser tout ça dans nos prochains entraînements pour que notre équipe atteigne son meilleur niveau.

J’aimerais finir sur une mention spéciale dans le genre tactique peu orthodoxe : l’action du week-end est un sprint de folie d’un handler pour conclure le point sur une passe décisive d’un zonard… Je comprends que ça puisse surprendre nos adversaires !

Bobal

5 Comments

  1. youltima |

    Sans oublier les nombreux cris de guerre qui ont su ponctuer chacune des situations rencontrées telle que :
    Tata Suzanne
    Moustachu – Couette Couette
    Tata Tisane
    Chaud la hum hum
    Tata Birouuuuuuuuuute

    … What else…

    Répondre
  2. glucidérant! |

    ça c’est un résumé comme on les aime, un love résumé!

    on passera sous silence la petite erreurs dans le résumé sur les frogs, mais franchement, c’est bien dit, tellement qu’on pourrait croire que tu y étais! ;-)

    Répondre
  3. Jean-Luc |

    Joli taf coach Bobal.
    Tu as bien retranscrit les images, les émotions du weekend en terre Stéphanoise.
    Merci.

    Répondre

Alors, qu'en pensez-vous ?