Phase retour Indoor DR1 2015 – Sourire crispé

PAR DANS Résultats, Vie du club, Youltima 7 COMMENTAIRES

Tout commence 3 jours avant avec une blessure de Bobal, l’homme motivé de l’équipe et prétendant sérieux à l’élection de joueur du tournoi :{ Puis la veille, c’est l’abandon du Captain’ Xav, notre père spirituel.

Même au moment du départ, il neige ; la route est blanche sur plusieurs kilomètres. Les augures nous auront prévenus : ça va pas être de la tarte aux quetsches de se maintenir en DR1.

Heureusement le renfort de Bricou, qui met en suspend les travaux de sa maison sous l’insistance du coach, vient nous remettre sur un certain équilibre : deux équipes de 5. (il court depuis des rumeurs sur les « détails » qui auraient convaincu le joueur, mais cela ne nous… regarde pas)

La plus motivée des supportrices, Aurore la starshaya sestra, fera office de 12ème Homme (le 11ème étant en réalité un Panda).

Elle a préparé un panneau à l’effigie du Coach (mais en plus beau quand même) et des banderoles Youltima, et prend l’initiative d’appeler la deuxième voiture sur la route pour vérifier qu’on fasse attention sur la neige.

Ah oui, j’allais oublier : un déluge s’abat sur nous entre Nîmes et Pertuis. Nos véhicules amphibies nous permettent aisément de traverser les lacs et rivières qui remplacent le bitume de l’autoroute. Seuls quelques joueurs malades en mer ont quelques peu souffert de l’aquaplaning.

Un dernier petit détour par une mauvaise adresse et l’équipe est au complet dans un magnifique gymnase flambant neuf payé par les impôts d’Yvan (tu m’étonnes qu’il ait les moyens faire ses soirées coke et champagne).

 Ziggles – Youltima : 6 – 9

Un 69 pour Bobal ;-)Après un échauffement classique entre les tables de ping-pong, on rentre dans notre premier match avec les Ziggles. Ils ont des nouveaux (ah ah, ça va nous faciliter le travail). Pas de bol ce sont des Canadiens qui sont loin d’être des débutants. La preuve, nous nous faisons surprendre d’entrée de jeu par une longue qui nous laisse pantois et qui laisse leur agile « middle » rattraper le disque en zone. L’intensité est présente d’entrée de match, et elle augmente au fur et à mesure des points.

Quelques appels ne sont pas compris (dans les 2 sens du terme) par les Canadiens qui se demandent qu’est ce que veut dire « ouèjapèlfot » » appelé par un timide Français : c’est bien un « call » ? Et surtout qu’est ce qui a bien pu être appelé parce que les contacts c’est parfaitement autorisés dans leur pays. L’incompréhension est à son comble quand un jeune Mosquido vient du bord du terrain pour montrer au joueur expérimenté comment placer son pied devant la ligne.

 KLB – Youltima : 11 -5

Le second match sera à priori le plus accroché, contre les KLB à domicile. Notre victoire à l’aller s’était faite par un seul point d’écart.

Tout le match jusqu’au cap est en fait à sens unique : 9-2 au tableau pour les KLB. Roann tente alors une stratégie du tout pour le tout : il boude. Suite à une défense aérienne, l’équipe se sent remotivée (il est déjà trop tard, mais on ne sait jamais). Elle marque le point, ce qui réveille le Panda. Il fait signe aux 5 joueurs regonflés à bloc de rester sur le terrain (il ne faut jamais contrarier un Panda au réveil). Les défenses s’enchainent pour parvenir à 10-5, mais les Youltimas finissent par s’incliner 11-5.

 On fait les 12 minutes de décrassage habituelles avant la douche, puis on va l’hôtel où l’on retrouve Thibaud qui lui a fait 30 minutes de décrassage pour nous rejoindre à l’hôtel (on a pensé à remercier de sa part les KLB pour l’orga).

Un peu déçus de la journée, frustrés des difficultés rencontrées pour arriver à produire du jeu, on oublie vite les mauvais moments quand on arrive à la table du Chalet, surtout devant les gnocchis, calzones et autres pizzas. (Note pour tout le monde : penser à aller sur TripAdvisor pour mettre un commentaire : on négociera une infusion offerte pour chacun la prochaine fois.)

Un caca, un Doliprane et au lit !

 Youltima – mosquidos : 9 – 7

Notre premier match du dimanche matin n’est pas trop tôt. On a donc le temps de prendre un bon petit dèj’ et de faire un réveil musculaire avant d’affronter l’équipe de djeuns des Mosquidos.

Ils courent beaucoup, et vite. Les entrainements physiques portent leurs fruits de notre coté. Il en résulte un match serré et plaisant qui se solde, non sans frayeur, par une victoire de notre équipe sur un score de 9-7, notamment grâce à quelques belles défenses qui nous ont fait défaut le reste du week-end.

 Dahultimate – Youltima : 13 – 1

Le match suivant est une leçon d’Ultimate. Les briscards des Dahus exploitent toutes nos failles et profitent de chacune de nos erreurs. L’unique point pour les Youltimas est cependant l’un des plus beaux, mené de façon magistrale et conclu à la vitesse de l’éclair.

Le petit jeu proposé est certainement à retenir pour son coté extrêmement « stratégique ». Il s’agit en effet de proposer à la moitié des joueurs de chaque équipe de s’agenouiller les yeux fermés, puis à l’autre moitié de se répartir dos à ces joueurs afin que les premiers tentent de deviner à qui sont les fesses qu’ils vont devoir/pouvoir toucher. (T’es sûr que c’est de la stratégie ? Ca dépend pour qui : je pense qu’Aurore calcule déjà comment réintégrer l’équipe)

 Fumble One – Youltima : 11 – 5

D’après les calculs savants de nos analystes, la dernière rencontre sera pour déterminer l’équipe qui pourra jouer la montée aux play-off. Les Fumbles nous ayant offert une prestation hors du commun à l’aller, on prie pour qu’ils soient un peu plus fatigués que la dernière fois.

Le match est assez équilibré, mais nous commençons à montrer des signes d’essoufflement. On commet plusieurs erreurs qui feront la différence : victoire des Fumbles 11-5.

Dernière rencontre de la journée, la ronde peut se faire au milieu du terrain et dans l’ambiance bruyante de fin de saison. Notre capitaine intérim n’a plus assez de volonté pour couvrir le brouhaha ambiant et c’est Sylvère qui prononce le discours de fin de match.

 

Le retour dans le bus est assez calme. Tout le monde se repose de cet éprouvant week-end.

Bilan des 2 journées : on se maintient (et on a mal partout : c’est ça d’être vieux).

Coté Fairplay, on a la moyenne, mais on est dernier. On a vraisemblablement réussi à progresser sur la maitrise de soi et le comportement (même s’il y reste sans doute des choses à corriger) ; par contre, un manque de connaissance des règles apparait de manière assez évidente. Ce n’est rien d’irrémédiable en somme, mais il va falloir continuer à travailler.

PS : Le tout sans oublier l’upside de peau de banane lancé par Nico depuis la voiture lancée à pleine balle dans une poubelle positionné en fond de zone de trottoir…Pourquoi ne l’a-t-il pas fait plus tôt ??? :-)

7 Comments

  1. Paco |

    Sur un score de 6 9, des filles avec des coeurs…
    Bobal, si Emilie passe ici, t’es grillé !

    Répondre
  2. Bobal |

    J’ai plein de mots qui me viennent en tête mais le premier que je veux écrire est : merci !
    Merci pour le résumé qui me fait vivre un peu ce week-end que je regrette tant d’avoir raté. Merci pour la photo avec des coeurs, des jolies filles et des chiffres signifiant… une belle victoire. Merci de m’avoir tenu informé en temps réel (je n’ai jamais autant regarder mon téléphone que pendant ces 2 jours pour voir si j’avais des news). Et enfin merci d’avoir arraché le maintien.

    Répondre
  3. old timer |

    excellent le résumé!! moi, j’avoue que j’étais bien content d’y aller, même si ce fût parfois difficile dans des matchs à sens unique.
    Me reste un regret, pas de marie madelon malgré l’insistance de la demande… et l’absence de bière-de-fin-de-tournoi!

    Répondre
  4. Doud's |

    Bravo pour cette belle victoire, une équipe toujours autant soudée et un superbe résumé.
    Bonne continuation à vous tous.

    Répondre
  5. Matt |

    Se maintenir, à nos âges, c’est déjà une très belle performance…
    Bravo pour cette aventure (et son excellent résumé) !!!

    Répondre
    • Anonyme |

      salut les youltima…félicitation pour votre maintien…au vue du resumer de votre prestation,la montée en N3 l saison prochaine est largement a votre porté.

      Pour ma part la saison se terminant tres bientot,je suis toujours motivé pour allé m’amuser avec les angevins…au plaisir de vous recroiser en tournoi.

      ps:le vin chaud de bacchus n’est mentionné nulle part…peu etre manquais t-il a l’appel?réfléchissez donc si ce n’est son absence qui vous as fais echouer aux portes de la montées.

      amitier sportive seb

      Répondre
  6. Anonyme |

    tin’ en me relisant,je me dis qu’il me faut racheté un becherelles…pardonnez moi !

    Répondre

Alors, qu'en pensez-vous ?