Résumé de la phase aller indoor 2014 à Annecy

PAR DANS Résultats, Tournois, Vie du club, Youltima 1 commentaire

C’est le week-end du 29 et 30 novembre 2014 que s’est déroulée la phase aller de la DR1 zone Méditérannée. A cette occasion, 11 valeureux Youltis ainsi que leur coach préféré avaient fait le déplacement.

Nous nous étions mis d’accord pour partir le vendredi étant donné qu’Annecy n’est pas vraiment à côté de Rodez, comme à peu près tout en France… Le voyage commença par le traditionnel « qui a oublié son éco-cup ? » suivi inlassablement des 3 ou 4 « oh putain ! » en choeur. Et s’il y a eu des oublis (comme le jeu de belotte), la bonne humeur était au rendez-vous : ça jouait, ça plaisantait et ça chantait dans le mini-bus ! Après avoir écouté la Compil Youltima vol.1™ et entendu le mashup d’Une souris verte et de We will rock you, nous étions enfin arrivé avec juste un peu de retard à l’auberge où nous devions essayer la fameuse Reblochonnade conseillé par un ancien du pays. 3kg pris par joueur après, nous sommes rentrés à l’hôtel pour une nuit de sommeil calme et réparatrice…

Le samedi matin, aucun match n’était prévu et nous avons pu visiter pour certains ou revisiter pour d’autres cette magnifique ville qu’est Annecy. On me l’avait qualifiée d’époustouflante la veille du départ et je dois bien avouer ne pas trouver d’autre mot pour la décrire. Mais nous n’avions pas forcément la tête au tourisme tant la pression commençait à monter : dans quelques heures, Rodez allait faire ses grands débuts en DR1. Nous avons donc rejoint le gymnase et commencé à nous échauffer après avoir saluer tous les autres lanceurs de plats à tarte déjà présents.

Cette fois ça y était : un dernier discours du coach, les derniers regards pour être sûrs qu’on se comprenaient bien, une dernière flèche et déjà notre hymne retentissait dans la salle.

1er match : Dahultimate – Youltima

Pour ce premier match, nous avons été pris à la gorge très rapidement. Les Dahus, chez eux, avaient à coeur de bien commencer leur compétition. Nous, un peu plus fébrile, n’arrivions pas à nous trouver et prenions 2-0 d’entrée. puis 2-1. Puis 3-1. Le match s’est alors résumé à ça : nous mettions 1 point quand ils en mettaient 3. Le score final est sans appel : 9-3 pour Annecy. Une première déception qui n’est pas sans nous rappeler les résultats de l’année dernière où nous n’avons jamais réussi à rentrer dans la compétition dès le premier match. Il faut aussi reconnaître que les Dahus nous ont proposé du très beau jeu, très propre. Ils étaient plus rapides, plus techniques et surtout avaient plus d’automatismes. Un match à oublier rapidement pour se concentrer sur le suivant.

2e match : Ziggles 2 – Youltima

Nous les avions vu jouer avant et nous savions que ce serait dur mais le début du match a été catastrophique pour les Youltis : 4-0 en quelques minutes, une vraie claque. Et puis, il s’est produit une chose que l’on ne voit que très peu aux entraînements, une chose dont il faudra que l’on se souvienne : nous avons eu un sursaut d’orgueil et avons géré ce temps faible comme nous le devions. Petit à petit, point par point, nous revenions. C’était un beau moment de sport et de solidarité car tous, individuellement aurions pu abandonner mais on se devait de tout donner pour le copain à côté de nous sur la ligne. et enfin, à 8-8 nous avions recollé les Ziggles ! Puis 9-8 cap à 11. Et malheureusement pour les 11 acteurs Ruthénois la fatigue s’est faite sentir. Bien sûr, comment ne pas laisser des plumes dans la bataille quand on doit remonter de façon héroïque ? C’est la triste loi du sport mais arrivés aux bouts de nos forces, nous avons laissé la victoire s’envoler avec un score final de 11-9 pour Nice. Encore bravo à eux pour cette victoire à l’arraché. Ils ont su gérer leur avance mais on leur a bien fait peur quand même.

Le bilan de ce samedi est donc très moyen : 2 défaites en 2 matchs. Dur à avaler, il faudra profiter de la nuit pour se régénérer tant physiquement que mentalement. C’est d’ailleurs lors de la soirée qui a suivi que les Youltis ont montré leur plus grande force : leur solidarité. Le sourire retrouvé, le jus de fraise donnant des ailes au coach, la famille Youltima s’est soudée plus que jamais et pouvait aller se coucher en sachant que le lendemain serait un autre jour. Une question restera cependant en suspens : qu’y avait-il derrière ce rideau ?

Un petit déjeuner pris tous ensemble, un sourire de Fredo et nous revoilà parti en direction du gymnase pour affronter les KLB, eux aussi en quête d’une première victoire.

3e match KLB – Youltima

Un match que l’on savait très dur car les KLB sont très joueurs. Il aura fallu une grande concentration pour ne pas nous laisser entrainer dans leur rythme et tenir notre jeu. Il aura fallu aussi un Nico des grands jours qui nous a sorti LA plus belle action du week-end avec un magnifique layout D en zone pour les empêcher de prendre l’avantage. D’un excellent niveau physique, c’est surtout par notre rigueur que nous avons réussi à resté collé au score. 5-5 cap à 7 puis 6-6, les deux équipes pouvaient l’emporter à tout moment. C’est alors que sur la dernière possession les cadres Ruthénois ont pris leurs responsabilités et Sylvère d’un Hammer juste dosé fait marquer Philou dont les mains n’ont pas tremblé. Victoire 7-6 pour Youltima dans la douleur.

Enfin la première victoire ! Cela fait tellement de bien. Nous étions prêt à enchainer maintenant et à oublier la journée de la veille.

4e match : Mosquidos – Youltima

Un match dans lequel on a retrouvé les Youltis à leur niveau et qui, pour la première fois depuis le début du week-end, ont mené au score. Le break étant fait, les mosquidos donnaient tout pour revenir tandis que nous manquions cette fois de rigueur. Nous étions dans un scenario inverse de la veille face à Nice : nous étions certe devant mais toujours dans le champs de vision de ses Moustiques assoiffés de victoire. l’écart de points se réduisait peu à peu mais, heureusement pour nous, le temps du match aussi. Et quand dans le cap à 10 nous n’avions qu’un petit point d’avance à 9-8, nous ne pouvions pas nous empêcher de penser au scenario catastrophe. C’est alors que le 10e point a été marqué et c’est plus avec du soulagement que de la joie que nous gagnons 10-8 contre cette belle équipe Lyonnaise.

5e match Fumble one – Youltima

Sûrement le match le plus bizarre du week-end. Déjà à 2 victoires, nous voulions terminer avec une troisième dans l’espoir d’accrocher le podium. De leur côté, les Fumble n’avaient qu’une victoire et voulaient se raccrocher aux wagons. C’était le dernier match du week-end pour les deux équipes qui ont eu des réactions totalement contraires. Du côté de Rodez, nous ne sommes jamais vraiment rentré dans le match. Les drops se sont enchainés, les mauvaises passes aussi, sans oublier des placements approximatifs et des défenses trop faciles. De l’autre côté du terrain, les Fumble ont produit le meilleur jeu que j’ai vu du week-end. C’était physique, c’était intense, c’était dans les espaces et ça envoyait du layout à tous les points. En bref, ils ont réussi à jouer à 120% alors que la fatigue était à son comble et nous non. la défaite 11-3 est donc logique…

Bilan

Dans l’ensemble ce fut un week-end très difficile sur le plan sportif mais très agréable sur le plan humain. En effet, c’est toujours un plaisir de partager autants d’émotions avec les copains au sein d’une équipe soudée. Tout le monde a joué le jeu du Movember et ça aussi ça fait plaisir. Même notre Nath-maman y a mis du sien puisque, voyant que sa moustache ne poussait pas, elle l’a remplacé par deux jolies couettes qui nous ont donné le sourire pendant 2 jours. Et désolé pour les filles des autres équipes mais oui, nous sommes à elle…

Sur le plan sportif, nous avons pu constater une intensité et un engagement déjà différent de la DR2. Alors que les autres équipes ont haussé leur niveau de jeu quand il le fallait, nous n’avons pas réussi à en faire autant et la différence des résultats s’explique alors naturellement. Cependant, nous savons maintenant ce qui nous manque et ferons tout pour combler notre retard d’ici la phase retour pour montrer à tous que même en Ultimate si les papillons volettent ce sont bien les abeilles qui piquent !

Bobal

One Comment

  1. glucidator |

    très beau boulot rédactionnel victor hugobal!
    finalement on sait tout le travail qu’il nous reste à faire pour les matchs retour.
    et puis, on aura plus à se poser LA question, ce sera des forces économisées…

    in miss couet-couet, we trust!

    Répondre

Alors, qu'en pensez-vous ?