Saison 2017/2018 Indoor DR : Phase retour – Pau & Pézénas

PAR DANS Résultats, Vie du club, Youltima AUCUN COMMENTAIRE

Youltima

Ce week-end, neufs guerriers sont montés dans un minibus en direction de Pau. Ambiance calme, tout le monde est dans son match, réfléchit à ce qu’il doit faire… Mais non ! Comme d’habitude on raconte n’importe quoi ! Il y a bien Kadoc qui a sorti des copies pour faire genre « les profs travaillent même le week-end » mais ça s’est vite transformé en séance de pari sur la note qu’il allait mettre…

On arrive au gymnase, on dit bonjour à tous le monde et aussi aux copains de la ligue Nouvelle Aquitaine qu’on ne voit pas si souvent ! Mais il faut vite aller s’échauffer parce qu’on joue le premier match face à l’ancienne équipe de Chewie. Autant dire que la victoire est importante parce que le risque de chambrage au retour à la maison est maximal !

On prends les Euskadisk à froid et on mène vite au score mais ils se réveillent rapidement et nous dépassent. Comme ils nous avaient déjà fait le coup de la remontée fantastique l’an dernier, on essaie de faire pareil, on se ressaisie et on finit, dans une fin de match improbable, à remonter 4 points pour s’imposer 10 à 9 à l’universe.

Le match suivant nous oppose aux Lez-héraultimates de Montpellier. Nos deux dernières rencontrent s’étaient déroulées un dimanche et avaient eu une issue très favorable pour nous. Malheureusement on était samedi et bizarrement, ils n’avaient aucune envie de nous laisser gagner. Les montpelliérains l’emporte 9 à 7 et finiront premier de la poule.

Comme on avait un peu de temps avant le dernier match et qu’on s’était loué un petit gite pour le soir, on est parti faire les courses avec Gamin dans le rôle de Zézette épouse X !

De retour au gymnase, on retrouve le LEC de Limoges. Ce jeune club n’ayant pas assez de monde, ils ont fait appel à un joueur de l’extérieur et ils sont donc forfait joué. Mais même si le nom du vainqueur est connu avant le match, l’enjeu est de taille ! En effet, nous avons formé une équipe avec eux lors du bal des débutants de Bordeaux. On a appris à les connaître, à les apprécier et connaissant leurs talents de chambrage, là aussi, une défaite serait in-envisageable. Alors on sort le grand jeu et on profite de leur principal point faible, le manque d’expérience (parce qu’ils cavalent ces jeunes !) Au final le score est sévère (13-5) mais c’était l’un des matchs les plus agréable dans l’état d’esprit (et vu comment c’était déjà excellent avec les Euska, Lez’hérault ou les BTR le lendemain par exemple, c’est dire l’état d’esprit positif de cette équipe !)

Malheureusement, la belle image qu’on avait d’eux va voler en éclat après que des photos d’eux, traitant notre drapeau de nappe, de torchon, de taie d’oreiller ou de tablier ne paraissent sur les réseaux sociaux… Sale histoire, pas aussi sordide que la vengeance qu’on prépare, mais pas loin !

Bref, après une soirée pleine de rire et de pâtes carbo, une bonne nuit de sommeil ou presque (il y a eu du ronflement et des câlins !) on reprend de bonne heure la direction des terrains. Pourquoi aussi tôt ? Parce qu’on a fini deuxième et qu’on doit affronter le troisième de la poule d’en face, les 33 tours de Bordeaux. (la vraie raison, notre coach aime les échauffements à rallonge !)

Donc ça fait bien 15 minutes qu’on s’échauffe lorsque les autres équipes débarquent, dont nos adversaires. Cet avantage va payer car On va les prendre à froid et obtenir un avantage au score qu’ils ne remettront jamais. Vers la moitié du match, un de leur joueur va même mal retombé sur un point et se faire une entorse. Leur équipe accuse le coup, nous restons concentré et prenons le large, score final 11-5.

Pour la demie-final, on affronte les BTR de Toulouse. Ça ne rigole pas avant le match parce que le vainqueur pourra espérer une place en finale et donc monter en N3 ! Côté historique, chaque équipe à remporter un match dans la poule aller à l’universe. Autant dire que ça devrait se jouer à rien ! Dans la réalité, les BTR ont encore franchi un pallier. Les handleurs jouent vite, break à tout va, déroule dans l’ouvert. Les middles assurent les catchent et la défense nous donne du mal. On ne lâche rien, on serre les dents et donne tout ce qu’on a mais on finit par s’incliner 10 à 8.

Peu après, lez-Héraultimate va perdre sa demie-final face aux RFO de l’île de Ré (seule victoire d’une équipe aquitaine sur une équipe occitane du week-end !) et nous les affronteront pour la finale. Le terme « affronter » n’est décidément pas un mot qui convient pour l’ultimate. En effet, on va s’échauffer avec plusieurs joueurs de Montpellier avant le match ! (pour ceux qui ne connaissent pas ce sport, ça peut être improbable avant une rencontre pour la troisième place, pour les autres, ça ne vous étonnera qu’à moitié)

On a l’avantage de l’impact psychologique face à eux, on est dimanche ! Mais c’est l’après-midi et on est bien meilleurs le matin… Le match commence sur les chapeaux de roux et va garder un rythme effréné compte tenu de la fatigue et des petits pépins physiques qui s’accumulent de part et d’autre. Malheureusement, les héraultais n’ont aucune envie de nous laisser gagner et prennent le large. On les colle autant qu’on peut mais les minutes défilent et la fin du temps est annoncé, cap +2 ! L’instant de grâce arrive, on se reveille, ils accumulent des maladresses, on sort les bonnes défenses et on revient au score 9-9 ! mais ils commencent à connaître nos techniques, ne se laissent plus avoir par le mental et s’impose lâchement 10 à 9…

Troisième place largement méritée pour nos copains de Lez’Héraultimate, qui complète le podium avec RFO sur la deuxième marche du podium et les BTR qui s’impose. Toujours autant de fun, de plaisir et de bonheur à partager ses week-end avec des passionnés à l’esprit si positif. Si vous cherchez du sport et du bonheur, n’hésitez pas, le premier entraînement n’engage à rien (mais souvent les gens continuent, vous êtes prévenu !)

Youltiti

C’est à Pézenas que les Youltitis terminent leur 1ère expérience en compétition indoor !

Seules 4 équipes ont répondu à l’appel de la phase retour ce qui concentre cette phase retour uniquement sur la journée du samedi, dommage…

Casto, Chavrou, Gringo, Philou, Rémito et Cap’tain récupèrent Mimi à Millau pour un trajet à 7 dans le Logan de Philou ! Il ne fallait pas un sac de plus !

Comme à l’aller, nous retrouvons sur place un joueur d’Agen, en la personne d’Albin, qui vient nous renforcer. Merci !

Nos objectifs pour ce weekend sont très clairs : prendre du plaisir en priorité, tenter de gagner un match et embêter les autres équipes.

Et nous allons réussir l’ensemble de ces objectifs. YES !

Les deux 1ers matchs contre Perpignan et Montpellier s’avèrent compliquer pour nous mais nous nous battons avec notre envie (spécialité Youltima). Du coup nous parvenons à amener ces 2 équipes dans le cap, ce que nous voulions.

Contre Toulouse, l’équipe nous ressemble beaucoup. Nous arrivons à nous trouver plus facilement et surtout nous arrivons à les embêter dans leur camp. Notre trop plein d’énergie qui nous a fait défaut lors des deux 1ers matchs va s’avérer plus positif sur celui-ci. Nous remportons ce dernier match et cela fait du bien à toute l’équipe.

Le bilan de la 1ère équipe YOULTITI est donc plus que positif ! Du plaisir, des sourires, et de l’expérience emmagasinée.

Un BIG UP particulier à nos bizuts qui nous ont vraiment fait plaisir : bravo à vous Casto, Chavrou, Mimi et Philou ! Vous avez été au top !

Le retour en terre aveyronnaise, se fera chez Casto où une CROZIFLETTE de dingue nous attend ! Merci pour l’accueil.

C’était cool les amis !

Alors, qu'en pensez-vous ?