Saison 2017/2018 Indoor DR : Phase aller – Toulouse

PAR DANS Résultats, Vie du club, Youltima AUCUN COMMENTAIRE

Le week-end débute à des horaires divers, très tôt pour celle qui aurait besoin de meubler sa maison, tôt pour les autres, après les conseils avisés de Bobal, expert en sport et nutrition, dont j’aurais dû par ailleurs tirer des enseignements, gardant un mauvais souvenir du sandwich lors du dernier match. Je crois que Barbe Rousse peut aussi en parler.

Le trajet est animé par Kadoc dans la voiture, et on veut pas en savoir plus. Dans le minibus, chacun peut exposer sa culture au scrabble, Babar préférant finir par un jeu où il révèle toutes ses capacités à associer des couleurs et formes entre elles.

Arrivée à Toulouse, repas frugal dans le gymnase durant lequel nous rejoignent Fano et Aurélien nos coéquipiers agenais. Chacun passe le temps avant d’entamer les rencontres, certains regardant les premiers matchs tandis que Suzanne et Mireille apprennent les règles de la belote à Babar et Gamin. Puis vient enfin le temps de la compétition.

N’ayant pu voir tous les matchs des Youltima en raison du planning, je me contenterai de résumer les matchs des Youltibiz. Kadoc rédigera le résumé des matchs des Youltima.

2.z’héraults-Youltima

C’est l’occasion d’inaugurer le Haka-Youltima, le nouveau cri de guerre et il fait son petit effet : sourire et applaudissement dans le public, motivation pour nous !

Premier match face à une équipe mélant joueurs expérimentés et débutants, anciens du club et nouveaux arrivants. Heureusement pour nous, ils mettront du temps à se trouver nous laissant prendre de l’avance en début de partie. Les montpeliérrains sont montés en niveau sur le match (et sur le week-end!) et nous avons réussi à les contenir et garder nos points d’avance. Le tournoi commence plutôt bien pour nous !

LezHeros-Youltiti

On aborde ce premier match avec une inconnue, notre niveau de jeu, face à une équipe qui doit jouer les premiers rôles ce week-end. Notre objectif est d’accrocher le cap. La différence technique et physique est flagrante. Des appels pas assez tranchants, des recyclages peu efficaces et des passes hasardeuses ne nous empêchent pas de marquer nos premiers points et de remplir à l’envie notre objectif de départ. Résultat 12-3.

BTRaves-Youltima

Deuxième match face à une grosse équipe de toulousains bien motivé pour s’imposer à la maison. On ne lâche rien mais eux non plus. Le match est accroché mais dans un super esprit, on se rend point pour point et on arrive à l’universe point. Les BTR s’imposent alors et nous laisse la place de 2ème de poule… reste à savoir face à qui demain !

BTRaiforts-Youltiti

Sans doutes le match le plus abordable, encore fallait-il garder l’envie du premier match et continuer dans notre dynamique de progression. Là encore tout le monde répond présent. Malheureusement, Casto, dont la cheville fut peut-être mise à contribution trop tôt pour l’épreuve de l’épaulé jetée du meuble glkrtgvbzucgklj, doit renoncer un temps à marquer des points avec ses partenaires. Toutefois, grosse mobilisation de chacun pour l’emporter plutôt facilement sur le score de 5-11.

Fris’Bigorre-Youltiti

Dernier match de la journée contre une équipe de vieux briscards. On se dit que l’on a une chance de les faire douter grâce à notre physique mais le régime clope/bière ne doit pas faire le même effet sur tout le monde, et ils ont quand même 1 ou 2 mecs qui courent vite et longtemps, sans parler de leur aisance technique. Le début du match est à l’image de la blessure de Fano : douloureux et brutal pour nous. Toutefois, nous parvenons à nous ressaisir en fin de match jusqu’à les faire douter. Réveil tardif mais plein d’espoir pour la suite. Défaite 6-11.

Voilà l’heure de panser ses plaies, enlever la couche de sueur et l’odeur qui va avec, et de récupérer pour le lendemain en se ressourçant autour d’un bon repas et de quelques verres alcoolisés, sauf pour Kadoc dont les neuro-transmetteurs turbinent à plein régime 24/24. Bref, quelques verres d’eau, de bière, de vin antiseptique et de choupito plus tard, on regagne nos chambrées pour un repos bien mérité. On voit le lendemain que le sommeil n’a pas été clément avec tout le monde et que Bacchus n’y est pour rien.

Youltima-Youltiti (vu par les youltitis)

C’est l’heure du combat fratricide. Les premiers nommés mettent en place leur technique d’intimidation mais rien ne viendra déconcentrer les valeureux seconds qui, en outre, récupèrent Casto et un coach en la personne de Fano. Après un début de match plutôt serré sur les premiers points, Les youltima prennent l’avantage pour ne jamais le perdre. De notre côté, nous sommes au moins contents d’avoir réussi à faire tourner un peu le disque et ainsi progresser sagement sur quelques points. Malheureusement, les dernières passes sont souvent trop hasardeuses et notre mental d’acier ne suffit pas à nous éviter la défaite 10-5.

Youltibiz-Youltima (vu par les youltimas)

Face aux youltitis, on fait un haka face à eux, ils nous improvisent (ou pas) des comptines pour enfants sur l’air de « we will rock you »… Si le but était de nous endormir, ça marche plutôt bien, les Youltitis, très propres, marquent les premiers. Sur le deuxième point, un peu assommé, on drop le pull et ils en profitent ! 2-0, on est piqué dans notre orgueil et bien décidé à calmer les petits. On n’y arrivera pas vraiment ! On marque des points, on tire avantage de notre maîtrise technique supérieure mais ils ont envie de nous mettre la pression sur chaque point et ils y arrivent ! Quelques points sont hyper maîtrisés de leur part et on est fier d’eux. On parvient tout de même à nous imposer, soulagés de ne pas avoir à subir le chambrage des copains !

Lez’héraults-Youltima

Demie-finale face à nos voisins. Le match s’annonce difficile si nous n’élevons pas notre niveau de jeu. Mais nous jouons enfin tous ensemble et proprement. Notre défense leur fait du mal et nos attaques rapides nous permettent de placer nos premiers points. Lorsque la défense adversaire commence à nous poser problème, la chance et les upsides de Tata nous permettent de rester devant. On s’impose devant une très belle équipe qui finira 3ème du tournoi. Pour nous, la finale est synonyme de contrat rempli : on est qualifié pour la poule haute début février !

2.zHéros-Youltiti

Dernier match du week-end. Les jambes sont lourdes. On parvient de nouveau à faire tourner le disque proprement sur quelques points mais on rate aussi des catchs et des passes dans le jeu pourtant à notre portée. On s’accroche jusqu’au bout mais défaite 11-5 face à une équipe pourtant peu habituée à jouer ensemble.

Finale : BTRaves-Youltima

Revanche du dernier match de poule et surtout match pour la première place ! On commence l’échauffement par un réveil musculaire. On blague un peu avec nos adversaires mais surtout entre nous. On est conscient de ce qui nous attend mais la bonne humeur est plus forte que la pression. Le match est serré et on s’y attendait. Les points s’enchaînent de part et d’autre, le jeu est propre et il y a peu de déchets. Arrive à nouveau l’universe point et Bubu va sortir durant ce point deux défenses fantastiques ! Si nous n’arrivons pas à tirer parti du premier turn over, on ne ratera pas deux fois l’occasion et on inscrit le point de la victoire et de la première place ! Joie,bonheur et sourire pour couronner un super week-end.

Durant ce week-end, on aura pu voir, entre autres :

Gringo : le orange lui va comme un gant. Un vrai renard des surfaces. La passe de la dernière chance.

Casto : même pas mal, une blessure et ça repart. A marqué les premiers points de l’équipe. Disponible en attaque.

Rémito : véritable chien fou dans la défense de zone. Handleur en devenir.

Cap’tain : le sage de l’équipe. Le mot réconfortant. Le repère dans le jeu.

Fano : gros coureur, sauteur, la passe sûre, stratège et coach quand il ne peut plus assurer ces 3 premières tâches.

Chavrou : disponible à tous les postes, middle, handleuse émérite et soutien précieux.

Aurélien : école agenaise. Ca court, ça saute tout en gardant de l’humour sur le terrain.

Mimi : a réussi à attendre plus de 3 secondes avant de faire une passe en position de handleur.

 

Bacchus : très en forme après son entrecôte du samedi soir !

Biloutin : Présent sur tous ces points du Samedi et qui nous a permis de garder la tête hors de l’eau

Bobal : et sa motivation à toutes épreuves

Bubu : et sa grosse D en finale !

Gamin : et sa tête de zombie du dimanche. On croit qu’il va mourir mais il court encore !

Kadoc : qui ne fait plus qu’attraper la dernière passe, maintenant il la fait !

Ribrok : en meneur d’homme pour pallier à l’absence de Captain et très à l’aise dans ce rôle comme sur le terrain

Tata : et ses upsides magiques ! Un coup dans les bras, un coup dans le mur mais toujours beaux !

Alors, qu'en pensez-vous ?