SDF 2015

PAR DANS Résultats, Tournois, Vie du club, Youltima 2 COMMENTAIRES

Bien que n’étant pas une joueuse « officielle » chez les Youltima et participant que très occasionnellement aux entrainements, ils m’ont volontiers acceptée pour représenter les Youltima au SDF. Je voudrais donc simplement partager ma première expérience de joueuse d’ultimate le temps d’un week-end au See Disk and Fun (SDF) à Perpignan le 30-08-2015.

L’équipe arrive progressivement, au fil de la soirée de vendredi, et se retrouve au complet ou enfin quasi (forfait de 2 joueurs au dernier moment pour blessure/maladie) autour d’un cocktail rose de bienvenue. Rose……. La couleur du week-end est annoncée !

Une première soirée sans excès, toute en convivialité au sein des Youltima mais aussi avec les autres équipes. Premiers contacts, échanges, en toute décontraction et sans la moindre prise de tête. Première bonne surprise, non pas que je m’attendais à pire, mais je suis très agréablement surprise de la bonne entente, du plaisir de se retrouver, voire même l’amitié qu’il y a entre les différentes équipes. L’Ultimate serait-il une grande et belle famille ?

Les Youltima se retrouvent au petit déjeuner le samedi matin, les premiers matches sont à 9h. Le temps de se réveiller, prendre quelques forces et direction la plage qui se situe à quelques minutes du camp de base.

Le soleil est au rendez-vous, et j’ai la sensation que le SDF porte bien son nom.

SDF2015 068(2)Quelques minutes à s’échauffer, lancer quelques disques pour prendre connaissance des effets du vent… on se regroupe, premier cercle de la journée (je peux vous dire que c’est loin d’être le dernier du week-end !) pour rassembler les esprits, les forces et que le coach nous fasse passer le message : « on est là pour se faire plaisir avant tout ». Un disque retourné est mis au milieu du cercle, chaque membre de l’équipe pose ses doigts et nous lançons le cri de guerre des Youltima.

4 matches sont au programme de la journée, nous les avons tous perdu (tout comme ceux du dimanche d’ailleurs) mais l’essentiel n’est pas là. L’équipe des Youltima présente au SDF est composée pour moitié « d’ancien » alors que l’autre moitié découvre la compétition, voire même certains pratiquent le disque depuis quelques mois à peine. L’enjeu est donc d’avoir une cohésion d’équipe, que chacun trouve sa place sur le terrain pour produire du jeu. Ce sera chose faite pour le premier match contre les BTR de Toulouse ainsi que pour le dernier face aux Cub de Pau.

Les 2 matches du milieu seront plus compliqués à gérer, des défenses en zone qui nous posent problème car peut pratiquée en entraînement. Mais nous réussissons tout de même à inscrire des points : l’apprentissage sur le tas il n’y a rien de mieux !

SDF2015 027(2)

Ce qui m’aura le plus marquée, ce sont les rondes de fin de match. Les deux équipes se retrouvent, se mettent en cercle, en alternant un joueur de chaque équipe. Le capitaine de l’équipe perdante prend la parole, s’exprime sur les points forts et faibles de son équipe durant le match mais aussi met en avant les points fort/faibles de l’équipe adverse. Le capitaine de l’équipe vainqueur fait de même. Dans ces moments là vous ressentez tout le respect et la bienveillance qu’il règne dans ce sport. Ce ne sont pas des mots vains, ils sont pratiqués sur le terrain et prennent tout leur sens dans les rondes de fin de match.  

Une fois ce temps de parole terminé, les deux équipes se quittent en faisant un jeu : chifoumi, samouraï, etc… et j’en passe. Je ne vous explique pas les règles, le mieux est de découvrir sur place !

La deuxième chose qui m’aura marquée, est l’autoarbitrage. Quoi ? des équipes en compétition qui s’auto arbitre ? Ben oui, et même à la coupe du monde d’Ultimate il n’y a pas d’arbitre. Tout repose encore une fois sur le respect et le fair-play. Tu appelles faute lorsque tu estimes qu’il y a faute, soit ton adversaire est d’accord avec ton jugement, soit il n’a pas la même perception du fait de jeu, vous en discutez et reprenez le jeu. Pas de cinéma et de surenchère, en toute simplicité.

Que dire de la soirée du samedi soir…ah si, PINK ! les photos parlent d’elles mêmes. En tout cas, les Youltima ont fière allure dans leur déguisement et feront une belle impression ! 

DSC_0130

Le dimanche sera un peu plus chaotique, moins fluide en jeu… la soirée est peut-être passée par là, quelques joueurs sont blessés, mais les Youltima ne lâchent rien, et tiennent à remercier chaleureusement Dora (Free’s by 66) pour avoir rejoint l’équipe et joué tous les matches avec nous car on manquait de joueuses. Un grand merci également à Colleen (Free’s by 66) et Vinz (Fris’Bigorre) qui nous aurons rejoints pour le dernier match. Sans vous 3 nous n’aurions pas pu finir la compétition.

0_1A me lire vous avez l’impression que nous avons tout perdu. Et bien détrompez-vous, car à l’Ultimate, il y a un prix pour le vainqueur de la compétition, mais il y a également un prix « Spirit ». Pour désigner le vainqueur, toutes les équipes remplissent un
petit questionnaire. Et à cet exercice, c’est l’équipe Youltima qui a été récompensée pour son esprit du jeu, son fair-play et peut-être son déguisement, qui affichait clairement les intentions du week-end : on reste soudés et on se fait plaisir !

 

Miss L.

2 Comments

Alors, qu'en pensez-vous ?