SDF 2017 – BeApero

PAR DANS Youltima 2 COMMENTAIRES

C’est venus des 4 coins de la France que les valeureux équipiers de l’équipe Be-Apéro se retrouvent le temps d’un weekend pour partager le fameux tournoi SDF « Sea, Drunk and Foot » organisé par nos amis des Free’s by 66, à Elne. Pour la composer : Marie, venue de Biarritz (« Bia »), Adri, alias Teucha, venu de Pézenas (« Pé »), et les alias Bacchus, Bobal, Bubu, Gamin, Gringo, Kadoc et Tata, venus de Rodez (« Ro »). 9 joueurs pour un tel tournoi, c’est juste… Il nous manque au moins 2 joueurs pour être 11, mais heureusement, dans le mercato, Marion alias BF, de Montpellier et Jérémy, alias Jérémix de Lyon sont venus renforcer l’équipe. 11 joueurs, nous y sommes ! Enfin, il faut dire qu’à la Welcome du tournoi, le vendredi soir, nous nous retrouvons qu’à 10 Be-Apéro, rongés par une seule et unique question : qui et où est Jérémy ?? Pas de quoi nous empêcher de faire la fête. On fait déjà tomber les tongs et tee-shirts pour fêter nos retrouvailles !

Quoiqu’il en soit, le samedi dès 9h sur la plage d’Argelès nous entamons notre premier match du weekend contre les lapins belges Dancing Frogs – Flying Rabbits Ultimate Club de Brussels. Et là, 2 surprises nous attendent : la première, Jérémix est enfin là, fin prêt à nous supporter tout le weekend, et la seconde, on découvre avec stupeur que le ballon n’est pas rond mais plat et que SDF signifie « Sea Disc and Fun ». Qu’à cela ne tienne, on y va et sans échauffement s’il vous plait ! Bon, bin sans surprise, première défaite… Mais pas de soucis, le match très sympa à jouer se termine par la ronde et un petit apéro offert par la maison BeApéro ! On enchaine dans la foulée avec le second match contre nos hôtes les Free’s by 66 – Ultimate Perpignan – PinkPowa, tout de rose vêtus et un peu marqués de la soirée de la veille. Gnarf, gnarf, gnarf, ça nous laisse une petite chance de les battre ! Bon, bin, que dalle, on signe notre 2ème défaite. Aller, pas de soucis, même si pour lancer des ballons plats c’est pas encore ça, on est bons pour lever le coude et on finit la ronde avec un petit apéro bien sûr. Aller en attendant le prochain match, un petit plouf à la mer, on est aussi là pour se détendre bordel !

Milieu de journée de samedi, le bilan sportif est mitigé, on a du mal à se trouver, à faire progresser le disque. Bilan sanitaire, on est content d’être là, nos foies se portent à merveille, on reste motivés. Et de la motivation il en faut pour les 2 derniers matchs de la journée car le vent s’est invité sans rien demander à personne. Autant dire que ça ne va pas nous aider à mieux nous trouver sur le terrain contre les KLB Klubultdulub Ultimate Pertuis puis les BTR Toulouse Ultimate contre qui on signe notre 3ème et 4ème défaite. Faut dire que si on avait joué avec des ballons aussi ronds que nos joueurs on aurait sans doute été meilleurs, c’est sûr ! Mais pas de soucis on finit les rondes avec, avec… et ouiiiii, notre petit apéro bien sûr, et un petit plouf à la mer, qui nous fait péter des vagues à nous remplir les calbutes de sable et cailloux. Merci l’orga…

Un peu déroutés par ces 2 derniers matchs, pas supers agréables à jouer à cause du vent (certains points ont duré 10 minutes avec un qualité de jeu, euh, ex-…non…euh, min-… non, vraiment je ne trouve pas d’adjectif…), on rentre au camp de base, enfin au camping quoi pour se préparer pour la Pink Party. On a choisi de suivre le thème des bitchs roses, euh non, des lapins crétins, ha non plus, euh des vengeurs masqués ? Non plus… Bref on s’est déguisés. Et impossible de ne pas évoquer le costume de Bobal et Kadoc, qui nous ont régalé en Frotte man rose, laissant suggérer des corps et des anatomies dignes des fantasmes les plus…mouais enfin, entre nous, ça ne faisait pas rêver, limite vulgaire.

En tout cas, la soirée nous a permis de profiter d’un autre spectacle, et de taille (celui-là) car notre Gringo international n’a pas bu une goutte d’alcool de la soirée ! Bon ok une bière peut-être, mais c’est du sirop pour lui ça. Une nouvelle à la fois rassurante car cela nous prouve qu’il peut aussi boire autre chose que de l’alcool, et triste à la fois car nous perdons là 1 de nos meilleurs joueurs de la Party. Mais pas de soucis, les autres lurons et luronnes ont continué l’apéro, certains jusqu’au bout de la nuit, d’autres un peu moins, euh, voire beaucoup moins tard. En même temps difficile de rivaliser face aux « boit sans soif » belges. 

Dimanche sera rapidement résumé, car c’est à peu près le même schéma que samedi. Premier match contre les Ziggles Ultimate Frisbee Antibes, et 5ème défaite, joliment fêter autour d’un apéro. Puis second match, dans la foulée contre les WAF – Wageningen Ultimate Frisbee, venus des Pays-Bas. Une équipe de jeunes, et surtout de grands. Parenthèse mathématique – si on considère une unité de Bobal, il faut imaginer des gaillards qui font pas loin de 2 voire 2,5 Bobals pour certains. Pour autant, c’est le premier match sur lequel on sent un potentiel de victoire : on se trouve mieux, les appels payent davantage, on tente des trucs qui passent. Mais la régularité et la rigueur des WAF nous verra signé notre 6ème défaite, et un apéro partagé avec cette sympathique équipe qui nous offrira un petit sachet de biscuit fort apprécié. A peine le temps de s’essuyer la bouche pour les plus crades d’entre nous et hop, en match contre les Binouz’ours Club Ultimate Béarn – Ultimate Frisbee. Et là, allez savoir ce qui se passe, mais nous continuons à nous trouver, à tenter des trucs qui passent plus ou moins à l’arrache, et on signe notre première victoire ! On a pris les 3 points et forcément, on fête ça autour d’un petit apéro maison. Avec du recul, je me demande si les WAF ne nous ont pas dopés avec leur biscuit pour qu’on gagne ce match. A noté en plus que Kadoc fait un calahan. Avouez que c’est douteux. En tout cas cette victoire nous conduit face à une équipe déjà affrontée la veille, les KLB Klubultdulub Ultimate Pertuis. On a soif..euh… ça c’est mal choisit… On a rage de prendre notre revanche contre cette équipe, mais malgré un début de match à notre avantage, la fatigue de l’enchainement des matchs et du weekend nous fait perdre cet avantage rapidement pour finalement perdre le match, mais terminer heureusement par un petit apéro, ça nous manquait !

11ème exæquo sur 12, quelques grammes dans le sang et quelques bouteilles à finir, nous nous quittons pour repartir dans nos contrées respectives, le sourire aux lèvres et de chouettes surprises et souvenirs plein la tête. Merci à vous pour ce weekend et RDV donc l’année prochaine dans la joie et la bonne humeur avec la même force de vivre : BeApéro.

Tata

2 Comments

  1. Bacchus |

    Quel talent cette Tata!
    Rien qu’en lisant son texte,il me semblait entendre le bruit des vagues et​ sentir le souffle du vent qui te ramène du sable dans la gueule comme le samedi.
    À la santé de Tata!
    Pour Tata hip hip hip…

    Répondre

Alors, qu'en pensez-vous ?