Sea Disc and Fun 2014

PAR DANS Tournois, Vie du club, Youltima 1 commentaire

Comme toujours, qu’il fasse beau ou pas, l’équipe YOULTIMA de Rodez ne peut s’empêcher d’aller par monts et par vaux pour faire de l’ultimate frisbee.

Nous nous rendons chez nos amis catalans des frisbee66 pour participer au SDF, avec ses mythiques Puru race, Pink Night et mélange sable/herbe.

Les représentants Ruthénois sont donc nos 2 nouveaux coachs, Rémi et Bobal, notre intendante, Nathalie, accompagnés de Sébastien, Jean-Luc, marc et Brice.

Un peu juste pour faire ce tournoi, nous sommes donc renforcés par Perrine, des Moustix (Lyon), Swase et Tinou des T-r’aix et Armel, ex T-r’aix.

Cela nous permet de tripler notre contingent féminin, un moindre mal pour ce tournoi en loose mixte (au minimum 1 fille sur la ligne).

Le tournoi commence par une arrivée sur site de nuit, puis un montage « rapide » de la tente (merci à Fabien), à la lampe, avant d’aller goûter au premières bières de ce WE.

Ayant été désigné coach par mes compagnons de route, je tenté en vain de garder mes troupes au calme, mais une allégresse collective emporta tout ce beau monde dans une soirée Welcome mémorable, qu’il semblerait qu’on ait gagné, à l’image de l’an dernier, mais elle ne compte toujours pas pour le classement final…

Dès le samedi matin, sous le soleil de cette fin d’été, nous prenons la route directions Canet en Roussillon, à côté d’Elne pour le journée « beach ».

Du sable et du frisbee, quel heureux mélange.

Biens moins heureux sera le tournoi des Youltima sur cette surface, car au termes de la compétitions, nous finissons bon dernier, aucune victoire à notre actif après avoir affronter les Fris-bigorre (Tarbes), les Free’s by 66 (Perpignan), les Marsiens (Marseille), les Z’heraultimates (Montpellier) et les BTRikrak (Toulouse). Le SDF se transforme en Saucisse, Drop & Fariboles pour nous ;-)

La découverte du sable, le plongeon dans la mer enfin de journée, la Puru race (dommage, JL !) nous ont remis du baume au cœur, et le retour se fit vers Elne, pour la traditionnelle Pink Night. Un coup de douche, un peu de « sent bon », quelques tickets indispensable pour étancher notre soif, des tenues roses magnifiques (même si nath c’est un peu dégonflé sur ce coup !! ) et nous entrons de plein pieds dans la soirée, où les jeux à boire, les défis et autres gages viendront pimenter le cours de celle-ci, nous emmenant très tôt dimanche matin, plus ou moins en forme (surtout le capitaine…).

Autant dire que le réveil dimanche après la journée sable et la Pink Night fût des plus compliqué.

Mais tous les Youltima était présent et avait à cœur de se reprendre sur ce terrain plus familier.

Le premier match face aux Marsiens ne permit pas aux Youltima d’accrocher une première victoire, mais du mieux dans le jeu donné de l’espoir pour le reste du tournoi.

Le second match face au Z’heraultimates commença tambour battant pour les Youltima qui prirent le dessus et engrangèrent des points d’avance, mais, par un destin tragique du hasard, laissèrent leur adversaire revenir a égalité, puis l’emporté, laissant les Youltima derniers de leur poule.

Les journées se suivent et se ressemblent pour nos 11 valeureux joueurs,

Nous jouons donc encore le bas du classement, il nous reste que 2 matchs, les Youltima ont l’ambition d’en remporter un,

Notre adversaire, pour ce premier match de classement, est une équipe bien connu, nos amis Toulousains des BTRikrak. Une fois encore trop de maladresse et de bévues ne permirent pas au Youltima de sortir la tête de l’eau, et la victoire revient aux toulousains.

Il ne nous reste donc qu’un dernier match, toujours face à de vieilles connaissances, les Fris-bigorre. Pour ce match, Brice, capitaine, devra abandonner ses troupes, ne s’étant sans doute pas encore remis de quelques soucis dû à une soirée trop arrosé suivi d’une journée trop sèche…

Malgré les efforts de chacun, le score de 4-2 pour les Fris-bigorre clôtura ce tournoi par une dernière défaite, synonyme de dernière place.

La déception était dans les rangs des Youltima, conscient d’être passé chacun à côtés de leur jeu sur le terrain.

Le rythme élevés de cette année (les matchs s’enchaînant rapidement) était très dur à tenir pour des organismes plus ou moins au repos depuis un mois.

Il en reste que comme chaque année, ce tournoi est une tuerie, certes le jeu sur le terrain de fût pas au point côté Youltima, mais la bonne ambiance sur et en dehors des terrains, la motivation de l’orga font que ce tournoi est une super aventure,

Vint la remise des prix, félicitations aux Discobols de Nîmes pour la victoire finale, au Z’heraultimates pour la victoire en soirée, au BTRikrak pour le fair play.

Nous disons donc au-revoir à Tinou, Swaze, Armel, Perrine, l’orga et les amis de la région avant de reprendre le départ, le cœur remplis de bons moments et les jambes vidées de toutes leur forces.

Un retour avec le soleil, compagnon de notre séjour, mais la fraîcheur Aveyronnaise nous rappela au quotidien.

A bientôt, BUBU (glucide man)

One Comment

Alors, qu'en pensez-vous ?