Week-end formation DFEU1 à Tarbes – 14 et 15 juin 2014

PAR DANS Entrainements, Vie du club, Youltima AUCUN COMMENTAIRE

 

Samedi 14 et dimanche 15 juin 2014 s’est déroulé à Tarbes un premier week-end de formation pour l’obtention du Diplôme Fédérale d’Entraineur d’Ultimate niveau 1. A l’initiative de ce projet, la Ligue Midi-Pyrénées veut surtout renforcer les compétences de ses clubs pour accueillir de nouveaux joueurs et partager notre passion commune du lancer de galettes.

Le but de cette formation était de permettre de prendre en charge un échauffement, d’enseigner les techniques de passes simples ainsi que des premiers éléments du jeu en équipe mais aussi de connaître les fondamentaux du règlement, les éléments à maitriser pour exercer en toute responsabilité et mieux connaitre la Fédération et son fonctionnement. Tout ça sur 15 heures de formation, il ne fallait pas chômer…

Pour le club Youltima, trois valeureux Youltis avaient fait le déplacement : Marco « Interné du baské », Rémito « J’ai une petite question » et Bobal « Défense à plat ». Sans oublier non plus Roann « Coach d’amour » qui était le formateur et qui nous a transmis une infime partie de son inépuisable savoir. En plus de notre joyeuse compagnie, 15 autres stagiaires s’étaient donné rendez-vous à Tarbes pour faire un total de 18 personnes voulant apprendre à encadrer un entrainement de débutants ou d’initiés.

Après les embrassades et poignées de mains en vigueur, nous nous sommes installés dans un chalet genre club house pour un samedi matin très théorique. Roann nous a expliqué le pourquoi de cette formation, son champ d’application, la définition des activités de disques volants et comment prendre en main un groupe en insistant sur les principes de sécurité.

Pas vraiment fatigués, nous avons ensuite partagé un repas sous forme de pique-nique mis en commun. Ce fut l’occasion de discuter et de plaisanter avec des joueurs d’autres clubs, d’échanger et surtout de tisser des liens autour des valeurs de notre sport. Car, oui j’ose le dire : c’est ça l’esprit Ultimate. Il ne faut jamais oublier que sans personne en face, on ne peut pas pratiquer l’Ultimate. Et les adversaires d’un match sont aussi les copains de passion en dehors.

L’après-midi, place à la pratique (enfin…) avec la présentation d’une séance type. Les instructions sont claires : Roann nous montre comment faire et ce sera notre tour le lendemain. Toutes les étapes de l’entrainement sont décortiquées : prise en main du groupe, échauffement, exercices d’apprentissage, mise en situation et retour au calme. Tout est donc là sauf… le MATCH ! Ce n’est pas faute d’avoir demandé mais visiblement nous ne sommes pas là pour ça. Tant pis… Cependant, pour que l’on s’amuse un peu et pour jouer au mieux le rôle de débutants, le coach nous demande de jouer tout le week-end de notre bras faible (jouer du gauche pour les droitiers et du droit pour les gauchers). Alors pour lui faire plaisir et pour faire encore plus débutants, nous avons (enfin surtout les autres clubs…) fait les guignols. Et là, il y avait un très gros niveau. C’était maintenant à nous de jouer. Avec toutes ces cartes en main, Roann nous demandait maintenant de préparer une séance que nous ferions le lendemain.

Comme il fallait faire des groupes de trois, Rémito et Bobal se sont alliés pour l’occasion à Dora (une prof de maths, c’était stratégique) tandis que Marco, dans sa traitrise toute Toulousaine, s’est rapproché de Nicolas et Simon. C’est à cet instant que tous les trios se sont posé la même question : « Match ? ». Nous ne le saurions que le lendemain… Le temps filant, nous nous rendons compte du travail nécessaire pour préparer un entrainement. Il faut à peu près compter 2 heures de préparation pour 1 heure d’entrainement. Repensons maintenant à tous ceux qu’a dirigé Roann… Oui, ça représente un travail considérable.

Je ne vais pas m’attarder sur la soirée : il y avait de la viande donc c’était bien ! Un bon moment de convivialité qui fait aussi partie de l’Ultimate. Et puis nous avons été accueilli chez Fran6 pour la nuit. Apprenant les origines Tarnaises de sa femme, nous avons voulu lui voler quelques patates (ce n’aurait été que justice) mais nous y avons finalement renoncé tant leur accueil a été chaleureux.

Nous réveillant à 7h00 au son du chant du coq Tarbais, nous allons prendre le petit déjeuner avec le reste de la bande et nous attaquons le programme de la journée. 6 groupes de 3 pour autant d’entrainements d’une heure avec 20 minutes d’autonomie par personne. Oui, vous avez bien lu : nous avons fait 6 heures d’entrainement dans une seule journée ! Dont une que nous encadrions. Et oui le tout du bras gauche. Roann nous avait pourtant annoncé un week-end plus « cool » que lors d’un tournoi, ce n’était qu’une fourberie de sa part. Comptez avec moi : 1, 2, 3, 4, 5 et 6 ! Ça fait beaucoup mais n’écoutant que notre courage, nous avons tenu jusqu’au bout. Six heures plus tard donc, nous avons fait un petit débriefing de ces deux jours et nous avons tous eu notre diplôme. Et là, bizarrement plus personne ne parlait de faire un match…

Après avoir remercié tout le monde (mais VRAIMENT tout le monde) nous sommes repartis, fatigués mais tellement ravis de ce week-end si enrichissant de partage, de sport, de rigolade, bref d’Ultimate.

Alors, qu'en pensez-vous ?